Promenons-nous sous les passages couverts !

Promenons-nous sous les passages couverts !

publié le 23 juin 2017 dans Visiter Paris

Construits pour la plupart au 19ème siècle, les passages couverts sortes de galeries percées à travers les immeubles et surmontées de verrières en guise de toit sont une des curiosités architecturales typiquement parisiennes. Construits sur le modèles des souks arabes, ils abritent boutiques, salons de thé ou restaurants. La capitale n'en compte plus qu'une trentaine sur les 100 d'origine, situés non loin des Grands Boulevards. L'apparition des grands magasins auront eu raison de leur âge d'or. L'hôtel les Théâtres vous présente sa sélection.

Le passage du Caire (2ème arrondissement)

Le Passage du Caire construit en 1798 dans le quartier du Sentier est le plus ancien de Paris. Il fut appelé du nom de la capitale égyptienne à cause des 3 statues à l'entrée, représentant la déesse Hathor aux oreilles de vache. Ce passage, le plus étroit et le plus long à la verrière en forme d'arrête de poisson est principalement dédié aux grossistes en prêt-à-porter. Il compte diverses entrées secondaires notamment par la rue d’Alexandrie, la rue Saint-Denis et la rue du Caire.

Passage du Bourg-l'Abbé (2ème arrondissement)

Réalisé en 1863 par l'architecte Henri Blondel, ce passage d'une longueur de 43 m permet de rejoindre la rue Saint-Denis à la rue Palestro. Récemment victime d'un incendie et laissé à l'abandon, il doit prochainement être réhabilité dans le cadre de la vaste opération de restauration des passages couverts de Paris.

Passage Vendôme – (3ème arrondissement)

Le passage Vendôme qui relie la rue Béranger à la Place de la République permettait de relier le boulevard du Temple et le couvent des filles du Sauveur. Construit en 1827, connut un réel engouement au 19ème siècle. Actuellement dégradé, son état nécessite une restauration.

La Galerie Vivienne - (2e Arrondissement)

Construite en 1823 derrière la bibliothèque Richelieu et tout près du Palais-Royal, la Galerie Vivienne est l’une des plus emblématiques galeries parisiennes. On l'apprécie pour son calme, pour son sol recouvert de mosaïques colorées et pour sa belle verrière qui joue avec la lumière. Elle abrite de nombreux commerces, boutiques, salons de thé, épiceries fines, caves à vin.... La galerie Vivienne à laquelle on accède par les rues de la Banque et Vivienne, vaut le détour.

Le Passage Choiseul, (2e Arrondissement)

Entièrement rénové depuis l'été 2013, le passage Choiseul situé dans le quartier de l'Opéra est le plus long de tous. On admire la verrière qui éclaire superbement ce lieu de balade insolite et l'on profite de pauses gourmandes ou détente au Bar à Sieste ! Pour y accéder il existe également deux entrées 40 rue Dalayrac et 23 rue Saint-Augustin.

Passage Jouffroy - (9e Arrondissement)

Ce passage édifié en 1836 est l'un des plus fréquenté de Paris et le plus admiré en raison de sa belle verrière en ogive, de son architecture de fer et de verre et de son dallage en marbre. Il abrite notamment le musée Grévin, le salon des Miroirs une brasserie du 19ème transformée en club le week-end, l'hôtel Chopin et le Valentin, salon de thé emblématique du passage. On apprécie de flâner au fil des boutiques inédites. Un accès est possible 9 rue de la Grange-Batelière.

Passage du Grand Cerf- (2e Arrondissement)

Dans le quartier Montorgueuil, le passage du Grand Cerf abrite sous ses 12 mètres de hauteur et sa structure en métal et fer forgé, de belles boutiques d'artisanat où mobilier, design et bijoux voisinent en parfaite harmonie. Quelques commerces de luminaires et de tricot combleront les amateurs de déco et de loisirs créatifs. Ce passage typiquement parisien, à découvrir absolument est également accessible par la rue Dussoubs.

 

Retour aux articles