Les Années Folles en terrasse du Restaurant Le Vaudeville

Les Années Folles en terrasse du Restaurant Le Vaudeville

publié le 26 juin 2017 dans Saveurs et Gastronomie

En cette saison d'été, l'Hotel Les Théâtres vous recommande Le Vaudeville. Une charmante brasserie dans le 2ème arrondissement de Paris. En logeant à notre hôtel au mois de juillet, vous aurez tout le loisir de découvrir les charmes de l'atmosphère estivale sur les Grands Boulevards parisiens. Promenades à la fraîche le soir ou le matin, ou même l'après-midi dans l'ombre des allées..

Une brasserie typique au coeur de Paris

A 10 minutes de marche de l'hôtel, en plein dans l'élégant quartier de la Bourse, le restaurant le Vaudeville est un établissement typique du 2ème arrondissement. Avec un service excellent et des prestations de très bonne qualité, vous y trouverez la chaleur et l'ambiance qui fait la réputation des brasseries parisiennes. Entre la déco Art nouveau qui fait la part belle au marbre, au cuivre et aux mosaïques et une terrasse qui s'avère précieuse en plein Paris, vous y dégusterez en tout confort une délicieuse cuisine traditionnelle française.

Le Vaudeville porte bien son nom : il est installé dans un ancien théâtre populaire où vit se jouer le premier triomphe de "La Dame aux camélias". Empreint de l'âme du vieux Paris, il tient vivant le XIXème siècle, ses auteurs, ses intellectuels et ses artistes. En dégustant des escargots de Bourgogne ou un tourteau, vous vous imprégnerez de cette ambiance dans la douceur du mois de juillet pendant lequel Paris semble ralentir quelque peu son rythme. Les produits de la mer d'une fraîcheur impeccable s'inviteront à votre table en même temps que l'esprit de Feydeau et d'Eugène Labiche. Ici Jacques Villeret et Louis de Funès qui y avaient leurs habitudes trouvaient ce parfait mélange d'âme parisienne, de bon goût et d'hospitalité.

 

Le Vaudeville : 29 Rue Vivienne, 75002 Paris

  • Tél. 0033 (0)1 40 20 04 62
  • Métro : Bourse, ligne 3

Crédit photo: Le Vaudeville-Office de Tourisme de Paris - Photographe : Marc Bertrand

Retour aux articles